Mon site SPIP

Madame de Sommariva

De façon inexpliquée, on retrouve parmi les meubles de la maison quelques portraits de membres de la famille Sommariva. Cette grande famille aristocratique italienne, originaire du lac de Garde, est alliée à celle de Latouche.

Dans le grand couloir du 1er étage de la maison qui dessert chambres et pièces de réception, se trouve notamment un portrait de Madame La Marquise de Sommariva, contemporaine de Napoléon 1er et de l’un de ses fils, aux cheveux bouclés et moustachu, en grande tenue de Hussard de l’armée de l’Empereur.

Mais que vient faire un italien dans l’armée de Napoléon 1er, me direz-vous ? La réponse est d’une grande simplicité. Napoléon a annexé, lors des Guerres d’Italie (1793/1794), les principaux petits états qui composaient alors ce pays non unifié. L’Empereur créera de toute pièce une nouvelle République dans le Nord-Est de l’Italie dont il devient le Président (1796). Notons aussi que l’un des grands capitaines de Napoléon, Joachim Murat fût nommé, par les soins de l’Empereur, roi de Naples en 1808 (Joachim I).

Au fur et à mesure de leur annexion, ces états fournissaient des contingents importants à la Grande Armée, véritable multinationale de guerre (on se souvient bien entendu des fameux lanciers polonais mais nombreux étaient les nationalités représentées).

Revenons un instant à ce beau jeune qui pose fièrement dans sa tenue de combat...sûrement ignorait-il qu’il allait subir le sort qui convient à tout hussard : mourir au combat, ce qui advint lors de la campagne de Russie. Le Général Lasalle, général de Hussard, ne disait-il pas que « tout hussard qui n’est pas mort à trente ans est un Jean-foutre » ?

Un frère du cavalier subit le même sort et la mère en devient folle. Splendeur et drames furent souvent le lot de nombreuses grandes familles de l’époque…de quoi relativiser nos petits problèmes actuels.